La vie d’un pèlerin à Lourdes: Les bains

Du simple curieux au pèlerin venant exprimer sa foi, Lourdes propose à tous ses visiteurs de participer à la vie liturgique du site. Le chemin de foi, tel qu’il est appelé sur leur site internet, se découpe en plusieurs activités et découvertes clés: La confession, la grotte des apparitions, la veillée au flambeau, la procession eucharistique, la messe internationale et le bain au piscines. C’est sur le dernier élément que j’ai aujourd’hui décidé d’écrire.

Avant de commencer, je tenais à vous préciser que lorsque j’étais au collège, j’ai moi-même voyagé à Lourdes durant une semaine, avec mon professeur de catéchisme.  Ce qui rendra la narration d’autant plus personnelle, puisque je pourrai vous apporter mon ressenti ! Car oui, j’ai été dans les bains de Lourdes.

Pour recontextualiser, il faisait très chaud ce jour-là, et il n’y avait pas énormément de monde dans Lourdes, car on était hors période de vacances. On avait fait des activités sportives le matin, puisque l’un de nos accompagnants avait une passion pour le football. On rentre ainsi dans Lourdes, pour quelques heures, avant de se préparer pour assister à la grande messe du soir. Et on passe devant les bains. Notre professeur nous demande , en voyant que la file d’attente était très courte (ce qui est relativement rare) si ça en intéresse certains. Et la chaleur m’ayant un peu tapé sur la tête, j’ai dit oui.

Je commence donc à faire la queue, ce qui prend environ 20/30 minutes (imaginez en période d’affluence), et suis conduite vers une cabine pour me changer. Là, plus de place pour la pudeur, puisqu’on se change au milieu de toutes les autres femmes. On conserve uniquement le sous-vêtement du bas. Après une longue attente, on est conduit dans le bain, on finit de se dévêtir, et on est recouvert d’un drap blanc. Les bénévoles qui vous attendent vous demandent quelle prière vous souhaitez réciter, et une fois la prière faite, vous demandent d’entrer dans le bain et vous plonge, sauf la tête dans l’eau glacée. Car oui, l’eau est juste glacée. Vous repartez ensuite vers la cabine pour vous rhabiller, sans vous sécher, et vous pouvez sortir. Bien que j’ai oublié nombre de souvenirs, puisque ça remonte quand même à une dizaine d’années, je me souviens avoir été traumatisée par la nudité, étant de naturel très pudique. Cependant, je dois admettre que le protocole est impressionnant, et que cette immersion, que l’on soit croyant ou non, fait quelque chose. Vous en ressortez … changé et chamboulé.

Cela n’en demeure pas moins une expérience à vivre, surtout pour les croyants, qui auront certainement vécu une expérience encore plus émouvante et éprouvante que la mienne.

Signée: Votre chère Léa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *