La légende des trois Pics

Le pic Saint-Loup, le mont Saint-Clair, et le Pic Saint Guiral sont trois pics situés respectivement à Montpellier, Sète et à Alzon (dans les Cévènnes). De ces trois pics furent écrites maintes et maintes légendes. Car en effet, l’art de la légende se transmettant tout d’abord à l’oral, plusieurs versions furent ainsi créées au fil du temps. Mais j’ai choisi de vous présenter la plus courte, figurant dans le recueil « récits et contes populaires du Languedoc », collectée par Jacques Lacroix.

Au Moyen Age vivaient à St-Martin-de-Londres trois hommes riches amoureux d’une même femme : Loup, Guiral et Clair. Ayant avoué leur passion à la dame et cette dernière leur ayant répondu qu’elle épouserait le plus glorieux, tous les trois partirent à la guerre. Quelques années plus tard tous les trois revinrent couverts de gloire mais inutilement car la dame était morte pendant leur absence. Fous de chagrin, ils décidèrent d’un commun accord de vivre en ermites. Ils montèrent chacun sur l’un des trois pics formant un triangle autour du village. Chaque année à Noël, ils allumaient un grand feu que l’on voyait de la plaine et qui signalait leur présence. Un Noël, il n’y eut plus que deux brasiers, puis un seul, puis aucun : les trois ermites étaient morts. En hommage à leur courage on appela les pics par leurs noms. Celui sur lequel vivait Guiral s’est appelé Saint-Guiral, il est situé près du mont Aigoual. Celui sur lequel vivait Loup est devenu Saint-Loup, il se trouve à côté de Montpellier. Celui sur lequel vivait Clair est devenu Saint-Clair, c’est au pied de ce pic qu’est bâtie la ville de Sète.

 

Signé: Votre chère Léa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *